Omvi
Partagez cet article à un ami qui en aurait bien besoin !

Pourquoi vous êtes assaillis de pensées et d’idées pour votre web-entreprise

  • 30 juillet 2019

Épuisé d'être envahi de pensées et d'idées pour votre business ? 
Découvrez l'origine, le pourquoi du comment de ces pensées débordantes qui minent votre quotidien ! 

Imaginez un super-ordinateur qui serait capable de faire tout et n'importe quoi : répondre à des questions, prendre des décisions, résoudre des problèmes en tous genres, avoir des idées innovantes...

Chérie, t'sais pas où j'aurais pu ranger cette foutue notice ?

Il serait sans cesse en activité et aurait simplement besoin de temps et d'énergie pour réaliser ses calculs. Sans quoi, il deviendrait moins efficace et se détraquerait. Pour l'utiliser correctement, vous auriez juste besoin d'en prendre soin et bien sûr de comprendre comment il fonctionne.

Ce super-ordinateur, c'est notre cerveau.
J'aurais adoré avoir son mode d'emploi plus tôt mais il faut croire qu'il est plus utile de savoir calculer l'hypoténuse d'un triangle rectangle.

Un esprit aussi agité qu'un asile de fou surpeuplé


Avant d'en faire une force, mes pensées me gâchaient la vie. Lorsque que j'ai commencé à entreprendre, c'est devenu un vrai cauchemar.

Je ruminais à en perdre la tête et mes nuits. J'en passais certaines à remplir des dizaines de post-its.
Le lendemain, à peine reposé, je passais un temps fou à les classer, d'autant plus qu'il me venait d'autres idées en même temps.

calmer pensées débordantes

Avant de comprendre que je jetais mon temps et mon énergie par les fenêtres, je pensais que cela faisait progresser mon business - ce qui n'était qu'à moitié le cas...

Heureusement, la vie est bien faite et je m'en suis rendu compte avant de devenir taré.

Des vacances épuisantes


En vacances au ski, je me suis astreint à ne pas travailler. Malheureusement, mon cerveau en avait décidé autrement : j'ai eu BEAUCOUP TROP d'idées pour mon entreprise.
Allant jusqu'à prendre un carnet sur les pistes, je notais tout ce qui me venait sur le moment.

À la fin de la semaine, non seulement j'étais déçu de n'en avoir profité qu'à moitié mais surtout, j'en sortais plus fatigué sans même avoir travaillé...

Je vais prendre 10 cafés siyouplaît

En plus, j'ai passé énormément de temps à tout classer dans mon gestionnaire de notes ! Le pire c'est que ces idées ne m'ont finalement été d'aucune utilité. Je n'avais plus qu'à apprendre de mes erreurs mais j'essayais déjà, depuis bien longtemps et sans succès, de calmer cette agitation cérébrale handicapante.

Exaspéré par cette expérience, ma décision fut de remonter à la source du problème pour le vaincre une bonne fois pour toutes.

Aux portes du génie


En cherchant, j'ai déniché quelque chose d'assez intriguant.

Voyez-vous lorsque certaines applications sur votre ordinateur ou smartphone fonctionnent en arrière-plan, non sans consommer quelques ressources ?
Eh bien notre cerveau fais la même chose : il travaille dans notre dos, sans que l'on s'en aperçoive.

Beaucoup de découvertes ont été faites grâce à ce travail inconscient.
Par exemple, Henri Poincaré résolva une célèbre énigme mathématique sur laquelle il butait depuis longtemps alors qu'il montait dans un bus.

Idées pensée fulgurantes

La réponse lui est "tombée dessus", sans qu'il n'ait eu besoin d'y réfléchir consciemment :
C'est son cerveau qui travaillait en arrière-plan.
D'autres, comme l'astrophysicien Trinh Xuan Than, ont déclaré s'être déjà réveillés pendant la nuit en ayant soudainement trouvé la solution à des problèmes qui les obsédaient.

Et vous aussi en avez sûrement déjà fait l'expérience : ne vous est-il jamais arrivé de, exaspéré par un souci sur lequel vous butiez, prendre une pause et, alors que vous n'y pensiez plus, vous en trouvez subitement réponse ?

Bref, ces "applications en arrière-plan" invisibles semblent bénéfiques mais c'était pourtant bien elles qui ont gâché mes vacances à la montagne...

Ça tourne !


En cette période hivernale, j'étais dans ce moment d'un projet que vous connaissez bien, où nous devons brainstormer à n'en plus finir afin de voir plus clair la suite des événements.

Malgré ma volonté de prendre du repos, j'avais laissé beaucoup de questionnements, de prises de décision et de problèmes en attente. Ce sont ces dizaines de micro-tâches restées ouvertes qui m'ont donné tant d'idées, tout en vidant mon énergie.

Il faut croire que je l'ai gaspillée car aucune d'entre elles n'étaient dignes d'un "Eurêka !" révolutionnaire : elles ne m'ont même jamais réellement servies et sont restées entassées dans un coin.

Mais j'ai fini par découvrir que bien utilisées, ces tâches de fond pouvaient nous rendre de merveilleux services, littéralement sans avoir à y penser !

Chef, c'est un bordel là-haut !

En tant qu'entrepreneurs, nous devons penser à énormément de choses. Mais, trop souvent, nous faisons l'erreur de réfléchir à des choses sans intérêt.

Pour reprendre mon exemple, je me préoccupais déjà de la manière d'obtenir du trafic naturel sur mon site alors qu'il n'était même pas en ligne.
Ou encore, je m'inquiétais sur l'avenir de mon business à un horizon long terme, sur des années. Je ne dis pas qu'il ne faut pas y penser, mais à ce point...

Je voulais tout savoir par peur de ne pas bien faire, et je me suis éparpillé.

En cherchant à trop anticiper, nous ouvrons trop de process' qui vont rester ouverts en arrière-plan, nous rendant bien moins productifs. Pire, ils sont tellement dispersés dans tous les sens que notre énergie, sur-divisée, n'est pas en quantité assez suffisante pour résoudre et donc clore ces process'.

Didier putain je t'avais dit de ranger un peu, merde quoi !

Pour que ces tâches de fond soient efficientes, nous devrions limiter le nombre de nos préoccupations. Plus facile à dire qu'à faire n'est-ce pas ?
J'ai personnellement eu beaucoup de mal car j'ai une vraie usine à gaz à la place du cerveau...

Cela fait maintenant plus d'un an que je travaille à résoudre ce problème, m'intéressant entre autres aux neurosciences.
Auparavant, cet article était complété avec de nombreuses pistes de solutions, mais je me suis rendu à l'évidence :

Ce ne sont pas de petites astuces à peine lues et essayées qui vont rendre possible un tel changement. Tout ceci nécessite un travail long terme, de développer petit à petit une façon différente d'aborder l'entrepreneuriat sur le web...

La pensée de la fin


Mon focus sur ce problème m'a permis de comprendre beaucoup de choses sur la manière de gérer ses idées et pensées et d'en construire une certaine expérience que je transmets par le biais d'Omvi, et plus particulièrement via les mails envoyés aux abonnés.

Si vous souhaitez passer de "OVERTHINKER"...

... À web-entrepreneur serein et efficace, vous savez ce qu'il vous reste à faire ! Voici ce que vous êtes susceptibles de découvrir avec Omvi :

  • Comment utiliser vos pensées débordantes non plus pour nourrir des puzzles sans fin mais afin de trouver les idées qui changeront la donne pour votre business. Vous avez le cerveau on fire, certes, mais si vous comprenez comment l'utiliser... La majorité qui n'en est pas doté ne pourra pas faire le poids.
  • Apprendre à gérer ses tâches de fond : savoir fermer celles qui gênent, mais aussi et surtout comment les utiliser pour progresser et résoudre des problèmes sans même avoir à réfléchir.
  • La méthode pour faire le vide, se couper de son entreprise et enfin donner des vacances à votre cerveau ; tellement bénéfique que je parie que vous chercherez à l'utiliser le plus possible tout au long de votre journée ! (Non... Rien à voir avec de la méditation : ça me rend dingue).
  • Et un tas d'autres choses encore qui facilitera grandement votre vie et celle de votre business...

Bref, vous voulez comprendrez en détail le mode d'emploi de votre cerveau et faire petit à petit de vos pensées débordantes un avantage injuste pour votre entreprise ? Ne restez plus seul...

J'ai toujours eu un gros brouhaha dans la tête.


Ce n'est que lorsque je me suis lancé dans l'entrepreneuriat que j'ai décidé de résoudre ce problème qui s'en était aggravé. Une fois derrière moi, j'ai découvert que non seulement c'était ce qui m'empêchait d'avancer efficacement mais aussi et surtout que j'en ressortais avec des capacités hors-normes.
C'est alors que j'ai décidé d'aider les autres web-entrepreneurs au cerveau hyperactif à faire de leur handicap une force pour leur business.


Vivien Willard

Fondateur de Omvi