FAITES ATTENTION :
J'AI FAILLI ME FAIRE AVOIR

Un de mes rêves d'enfant ?

Devenir un grand businessman.
Ce que j'ai fini par "vouloir" faire ?
Dessinateur industriel.

Je pensais le contraire, mais l'école m'avait orienté vers
une vie qui ne me plaisait pas vraiment.

Le plus terrible ?

Lorsque je me suis lancé à la poursuite de
mes vraies ambitions, je me suis heurté à ce que j'étais :
Le produit d'une éducation défectueuse.

Elle nous provient d'un passé dans lequel
nous étions aveugle quant aux choses du cerveau humain.
Et, surtout, quant à l'avenir technologique de notre espèce.

En éduquant les êtres humains comme des robots, ils ne peuvent qu'être remplacés par de vraies machines, infiniment plus performantes.

Nous nous devons d'apprendre à l'Homme
à agir plus que jamais comme un être vivant :

Imaginez un être enthousiaste, qui réfléchit, apprend, joue, crée,
aide, échoue, évolue, aime, s'exprime et

innove encore et toujours plus !

Ce profil ressemble à celui d'un entrepreneur accompli.

Il est aux antipodes de "l'humain lambda" qui certes,
fait progresser le monde à son échelle, mais pour encore combien de temps avant de devenir obsolète ?

Devrions-nous pour autant éduquer nos enfants à
devenir entrepreneur ?

Pas vraiment.

En revanche, tenter de développer chez eux un
état d'esprit similaire ? Une créativité hors-norme ?

Un sens affuté de ce qu'il est, de ce que l'être humain est ?

Bien que je sois ouvert à toute discussion,
j'en suis aujourd'hui convaincu.

Et c'est ce vers quoi tends Omvi à très long terme.
Quel rapport Omvi a avec l'éducation ?

D'abord pour moi, puis également pour ceux qui s'y sont intéressés, j'ai mis au point et améliore toujours plus une
nouvelle façon de vivre, de travailler.

Qui implique d'utiliser intelligemment enthousiasme et créativité pour vivre avec
toujours plus de plaisir les chemins menants à nos buts...

...Plutôt que d'utiliser contrainte, discipline et routines pour ne ressentir que la satisfaction temporaire d'en être arrivé au bout.

Mon but avec Omvi est de continuer à développer
cette façon novatrice de vivre et de travailler.

Et de la partager en premier lieu à ceux qui en ont le plus besoin.

À qui comprend qu'en se tournant vers
l'entrepreneuriat, il recherche non pas l'argent.
 Non pas le succès.
Non pas la célébrité.
Non pas la reconnaissance ni même

la gratitude d'aider son prochain.

Mais quelque chose d'autant essentiel que délaissé,
quelque chose que je veux ensuite partager au plus grand nombre.

Puis finalement instaurer comme priorité numéro une pour l'éducation de nos enfants, de cette si merveilleuse espèce humaine peut-être un peu perdue à laquelle nous appartenons :

Notre bien être.



Vivien Willard, fondateur de Omvi

Vivien Willard

Inspiré ?
Vous pouvez contribuer à cette mission de vie en
la faisant découvrir au plus grand nombre :