Subir ses pensées débordantes n'est pas réussir :

DÉSEMPARÉ face à
ce cerveau HYPERACTIF
qui rythme vos avancées ?

...Vivez votre business tranquille avec Omvi et ses principes utilisés par d'illustres
génies comme Einstein ou Bill Gates pour vivre en paix avec leur esprit agité !

Omvi présente... Les SEULS conseils qui soulagent cerveaux et projets !

Subir ses pensées débordantes n'est pas réussir :

DÉSEMPARÉ face à ce cerveau
HYPERACTIF
qui rythme vos avancées ?

...Vivez votre business tranquille avec Omvi et ses principes utilisés par d'illustres génies comme Einstein ou Bill Gates pour vivre en paix avec leur esprit agité !

Il a dû chercher seul des solutions à ces problèmes peu communs qu'aucun "expert" n'a su résoudre...



Plus d'un an à temps plein sur son projet... Sans grands résultats :


Malgré tous ses efforts pour s'organiser, clarifier son esprit et ne pas voir ses neurones s'échauffer jusqu'à écœurement ; malgré tous les systèmes et techniques d'efficacité censées lui assurer focus et régularité ?


Son cerveau hyperactif et trop souvent débordé éparpillait le moindre effort physique et mental...

Ayant fini par arrêter de nier ce sentiment tapi au fond de lui qui lui disait que, non, après ces milliers d'heures de travail, cela ne pouvait pas être qu'une question de temps, de hard work et de productivité ?

Il s'est mis à étudier par lui-même le pourquoi du comment de ces jusqu'alors incurables cerveaux aux pensées tourbillonnantes qui ruinent efforts, motivation et journées non sans repousser indéfiniment le jour où leurs hôtes obtiendraient des résultats satisfaisants...


Par lui-même, car, à l'époque ?
Personne ne savait aider ces quelques travailleurs ambitieux dont les neurones à fleur de peau retardent imperceptiblement tout succès...

Pire, faute de n'être adaptées qu'à une majorité à l'esprit moins volage, les méthodes proposées aggravaient leurs maux cérébraux !

Mais pas de panique... Ça ?


C'était AVANT que Vivien ne trouve les solutions sur-mesure devenues le phare qui guide ces quelques navigateurs ayant à braver dangers et tempêtes cérébrales...


Omvi est là maintenant !

Il a dû chercher seul des solutions à ces problèmes peu communs qu'aucun "expert" n'a su résoudre...



Plus d'un an à temps plein sur son projet... Sans grands résultats :


Malgré tous ses efforts pour s'organiser, clarifier son esprit et ne pas voir ses neurones s'échauffer jusqu'à écœurement ; malgré tous les systèmes et techniques d'efficacité censées lui assurer focus et régularité ?


Son cerveau hyperactif et trop souvent débordé éparpillait le moindre effort physique et mental...

Ayant fini par arrêter de nier ce sentiment tapi au fond de lui qui lui disait que, non, après ces milliers d'heures de travail, cela ne pouvait pas être qu'une question de temps, de hard work et de productivité ?

Il s'est mis à étudier par lui-même le pourquoi du comment de ces jusqu'alors incurables cerveaux aux pensées tourbillonnantes qui ruinent efforts, motivation et journées non sans repousser indéfiniment le jour où leurs hôtes obtiendraient des résultats satisfaisants...


Par lui-même, car, à l'époque ?
Personne ne savait aider ces quelques travailleurs ambitieux dont les neurones à fleur de peau retardent imperceptiblement tout succès...

Pire, faute de n'être adaptées qu'à une majorité à l'esprit moins volage, les méthodes proposées aggravaient leurs maux cérébraux !

Mais pas de panique... Ça ?


C'était AVANT que Vivien ne trouve les solutions sur-mesure devenues le phare qui guide ces quelques navigateurs ayant à braver dangers et tempêtes cérébrales...



Omvi est là maintenant !


Et si votre cerveau encombré était un atout

dont rêverait n'importe quel entrepreneur digne de ce nom ?

Vivien s'est souvent senti maudit d'avoir hérité de cette nature cérébrale - encore plus lorsqu'il est arrivé dans le monde de l'entrepreneuriat.


Mais, en fait ? Cette différence y est très convoitée, car à l'origine de nombreux succès ! Oui oui :


À force d'y réfléchir, et d'étudier par exemple la vie et les principes utilisés par de célèbres génies - de curieux touche-à-tout comme Einstein, Bill Gates, Hemingway, Tesla, Jeff Bezos ou encore Benjamin Franklin - pour vivre en harmonie avec leur mental envahissant ?

"Les esprits créatifs sont rarement organisés."

John W. Gardner

Il a découvert que, sans ce dernier, ils n'auraient jamais pu accomplir tout ce qu'ils ont su accomplir ;


Créer, innover, inspirer, révolutionner et résoudre les énormes problèmes de leur temps. Eh oui !
Car c'est en fait une créativité HORS-NORMES qui, mal accueillie, ni comprise ni maîtrisée, est à l'origine de ces frustrantes congestions neuronales qui rythment journées et projets !


Explications ?




Les neuroscientifiques l'appellent "pensée divergente"...




Plutôt que de ne suivre quasiment qu'un raisonnement linéaire, logique ?


Certains, comme ces génies susmentionnés, fonctionnent principalement par association de concepts et d'idées - l'origine même à la fois de toute créativité (et donc de leurs succès), mais aussi de cette agitation cérébrale que vous subissez !

Quand par exemple vous lisez un livre, vous devez parfois faire une pause pour digérer ce que vous découvrez.

Ces nouvelles connaissances se connectant avec beaucoup d'autres, elles impliquent quantité de nouvelles réflexions et idées dont se préoccuper ! Elles vont s'additionner avec toutes les autres, parfois jusqu'à surchauffer vos nerfs au point d'en avoir envie de devenir berger dans la Creuse :


Votre cerveau ne peut encaisser qu'une quantité limitée de cette charge mentale.


Contrairement à ce que comprennent certains qui pensent que leur vie d'entrepreneur se résume à travailler comme des dingues ?
Là est la VRAIE difficulté de ce travail : réfléchir beaucoup, et bien, sans devenir fou !


Avant de vous parler de ce qui vous permettrait de garder la tête au frais ?

Nous voulons que vous compreniez à quel point les facilités créatives à l'origine de vos maux cérébraux peuvent faire du travail d'entrepreneur un cauchemartout comme elles permettent à certains de changer la face de leur marché.

la ressource la plus utile d'un entrepreneur ?

En général, seul ceux qui font un CA à 7 chiffres ont mis le doigt dessus

Quelle est la compétence numéro un des entrepreneurs, celle dont découle la majorité de leurs résultats, celle sans qui RIEN n'est possible ?


Vivien a entendu de tout : productivité, organisation, "mindset", leadership, marketing, habitudes...

Mais même si vous êtes un leader ultra-productif doublé d'un as de la vente ayant le meilleur état d'esprit du monde...


Grâce à quoi trouvez-vous par exemple :

Quelle est la compétence numéro un des entrepreneurs, celle dont découle la majorité de leurs résultats, celle sans qui RIEN n'est possible ?


Vivien a entendu de tout : productivité, organisation, "mindset", leadership, marketing, habitudes... Mais même si vous êtes un leader ultra-productif doublé d'un as de la vente ayant le meilleur état d'esprit du monde...


Grâce à quoi trouvez-vous par exemple :

Comment parler de créativité citer l'un des meilleurs entrepreneurs que la Terre n'ait jamais porté ?


"Think Different."

Steve Jobs

"Vous ne gagnerez jamais reconnaissance et fortune à moins de créer une Big Idea. Il faut une Big Idea pour attirer l'attention des gens et les amener à acheter votre produit."

LA légende de la publicité,
David Ovilgy

  • Des façons de rendre vos meilleures idées difficilement copiables afin d'éviter de vous faire bêtement voler les parts de marché que vous méritez bien plus.
  • Des moyens de résoudre facilement et rapidement les problèmes que vous rencontrez au quotidien
  • Des solutions novatrices à apporter à votre marché pour amorcer ou éviter de perdre son intérêt pour vous - solutions qui ne se trouvent donc pas dans les mêmes ressources ou chez les mêmes fournisseurs auxquels vos prospects et concurrents ont accès.
  • Des pitchs qui convertissent parce qu'ils provoquent un effet WOW chez vos prospects, scotché par ce que vous faites VOUS ET PAS UN AUTRE.
  • Des accroches de publicités et de contenus qui suscitent beaucoup d'attention, car différentes de ce à quoi est habituellement exposé votre marché.
  • Des moyens d'atteindre ses objectifs de CA bien plus rapidement. Déjà rapide ? Comment faire encore plus rapide ?! Ce sont les entrepreneurs qui trouvent les idées répondant à ces questions plutôt que ceux qui "travaillent dur" qui font la loi dans leur marché !

"Est-ce que je suis d'accord pour dire que les idées et la créativité sont les meilleurs outils d'un copywriter et d'un entrepreneur ?
Yeah. Sure."

Derek Johanson,
Formateur copywriting

Responsable de plus de 30 millions d'euros de ventes, il le répète souvent :


"Notre taf d'entrepreneur, il est dans la recherche d'idées"

Gregory Lagrange

  • Des façons de rendre vos meilleures idées difficilement copiables afin d'éviter de vous faire bêtement voler les parts de marché que vous méritez bien plus.
  • Des moyens de résoudre facilement et rapidement les problèmes que vous rencontrez au quotidien
  • Des solutions novatrices à apporter à votre marché pour amorcer ou éviter de perdre son intérêt pour vous - solutions qui ne se trouvent donc pas dans les mêmes ressources ou chez les mêmes fournisseurs auxquels vos prospects et concurrents ont accès.
  • Des pitchs qui convertissent parce qu'ils provoquent un effet WOW chez vos prospects, scotché par ce que vous faites VOUS ET PAS UN AUTRE.
  • Des accroches de publicités et de contenus qui suscitent beaucoup d'attention, car différentes de ce à quoi est habituellement exposé votre marché.
  • Des moyens d'atteindre ses objectifs de CA bien plus rapidement. Déjà rapide ? Comment faire encore plus rapide ?! Ce sont les entrepreneurs qui trouvent les idées répondant à ces questions plutôt que ceux qui "travaillent dur" qui font la loi dans leur marché !

Voici ce que disent de cette ressource ces entrepreneurs et génies qui ne seraient jamais devenus multi-millionnaires sans elle :

Responsable de plus de 30 millions d'euros de ventes, il le répète souvent :


"Notre taf d'entrepreneur, il est dans la recherche d'idées"

Gregory Lagrange

"Vous ne gagnerez jamais reconnaissance et fortune à moins de créer une Big Idea. Il faut une Big Idea pour attirer l'attention des gens et les amener à acheter votre produit."

LA légende de la publicité, David Ovilgy

Comment parler de créativité citer l'un des meilleurs entrepreneurs que la Terre n'ait jamais porté ?


"Think Different."

Steve Jobs

"Est-ce que je suis d'accord pour dire que les idées et la créativité sont les meilleurs outils d'un copywriter et d'un entrepreneur ?
Yeah. Sure."

Derek Johanson,
Formateur copywriting

Ces quelques éléments ci-dessus, essentiels à un business prospère, ne se trouvent pas sans la ressource la plus importante de tout entrepreneur, l'essence même de son métier - la créativité.

 

Pourtant ?...

vous êtes très créatif...

mais vous ne faites pas un CA à 7 chiffres !

Est-ce uniquement une question de temps ?

Avisez ces dires du CEO de Disney depuis 2005, Bob Iger, celui qui a multiplié par cinq le CA de cette entreprise légendaire alors au bord de la faillite - dires provenant d'un entretien ayant pour sujet "utiliser son temps efficacement" :

Bob Iger,
CEO de Disney

"La créativité m'a toujours drivé, c'est d'elle que provient mon énergie, me fait sentir le plus enthousiaste, et qui met probablement un plus grand sourire sur mon visage que n'importe quoi d'autre."

La créativité n'est pas que source de bonnes idées et donc de tout ce qui peut vous rapporter visibilité, clients, croissance et bénéfices ;

Pensez à tous ces débuts de projets, pleins de motivation et d'idées enthousiasmantes...


Dans un livre traitant de neurosciences du travail et d'un certain "cocktail chimique de la productivité", Vivien a appris que nouveauté, créativité et enthousiasme travaillent main dans la main. Cela explique cette énergie débordante aux débuts de tout projet, mais aussi comment certains parviennent à rester motivé (et, en apparence, discipliné) à long terme :


Plus nous sommes enthousiastes ? Plus nous en sommes créatifs. Et plus cette créativité nous permet d'avoir régulièrement de nouvelles idées ? Plus longtemps la nouveauté apportée par ces idées renouvellera notre enthousiasme, et ainsi de suite.

Enfin, non. Ça, c'est la théorie. En pratique, il y a un hic. Eh oui :

Plus nous avons d'idées ? Plus
nous sommes débordés

Personne ne nous a appris à accueillir cette créativité hors-normes !...

Plus nous avons d'idées ? Plus nous sommes débordés

Personne ne nous a appris à accueillir cette créativité hors-normes !...

Dès l'école, chacun d'entre-nous a été mis dans une case où la créativité n'a pas vraiment sa place.


Consignes à respecter, leçons à apprendre par cœur et réciter ou appliquer bêtement sont aux antipodes de notre nature créative :

Fière, impétueuse, imprévisible, sans maître ni règles.


Mais ce cadre scolaire nous rassure : depuis toujours, c'est d'obéir et d'exécuter qui nous a toujours apporté des résultats (bonnes notes, salaire, nouvelles compétences...) - et évité les ennuis.

Moh oui que c't'un grand garçon !

C'est pourquoi quand, fraîchement débarqués sur le web, nous sommes invités à suivre plans d'actions mais aussi méthodes d'organisation et de productivité transpirant ce cadre salvateur depuis toujours ?


Nous les accueillons volontiers dans ce quotidien effervescent, pensant y trouver les contraintes à suivre sans avoir trop à se prendre la tête, loin de toute cette agitation mentale - et en obtenir la récompense qui en a toujours découlé.



Problème ? Ces solutions EMPIRENT le problème.




Ce cadre étant plus adapté à l'exécution qu'à la créativité, il n'est efficace que pour la majorité de cerveaux ayants un fonctionnement plus linéaire, rationnel, logique - qui n'utilisent pas ou peu cette pensée divergente et créative que nous autres utilisons naturellement.


Voici quelques-uns des problèmes qu'il génère chez nous :

  • Toutes ces idées et choses à faire s'entassent sans pouvoir être immédiatement traitées. Elles doivent passer par un processus de priorisation et de planification. Le problème, en plus d'avoir à en dépenser les ressources précieuses nécessaires pour organiser tout ce fouillis ? (temps, nerfs et énergie... - parfois même argent pour se faire aider via formations ou accompagnements)
  • Plus nous attendons, plus s'estompe cet enthousiasme éphémère découlant de la nouveauté apportée par ces idées ! Il nous permettrait pourtant d'atteindre nos pleines capacités de productivité et de créativité et ce sans avoir l'impression de travailler ni de voir le temps passer (oui, le flow ou "deep work"). Non, au lieu de cela ?
  • Nous devons constamment remplacer cet enthousiasme devenu trop faiblard par ce cadre familier que nous avons été habitués à endurer pour obtenir des résultats : suivre des consignes. Mais cela entraîne des conséquences désastreuses...
  • ...Cette discipline devenue nécessaire gâche beaucoup (et de plus en plus avec le temps) de notre énergie et volonté quotidienne limitée qui pourrait être utilisée plus intelligemment...
  • ... Elle rajoute encore plus de pression dans des journées déjà bien stressantes...
  • ... Et sape le plaisir que nous prenons à la tâche, réduisant encore plus créativité et productivité ; qui écrirait le meilleur article entre celui qui VEUT le faire et celui qui DOIT le faire ? C'est psychologique. Que nous l'acceptions ou non, être notre propre donneur d'ordres ou passionné par ce que nous faisons n'y change absolument rien : 

Vivien a rencontré et rencontre toujours beaucoup de personnes qui s'étaient dégoûtées de leur passion de toujours, ou d'un projet qui leur tenait VRAIMENT à cœur, en cherchant à "travailler dur" et se "développer personnellement" par le biais de routines, objectifs et plans d'action !

Les infopreneurs et coachs dév' perso feraient-ils autant d'argent si leurs clients ne culpabilisaient pas d'avoir du mal à tenir - à "être auto-discipliné" et "avoir un bon mindset" ?


Ne trouvez-vous pas alarmante cette mentalité bien américaine
allant à l'encontre de notre nature et conduisant trop souvent à dépression et burn-out ?

"Pourquoi vouloir quitter son patron si c'est pour le remplacer par le pire des patrons possibles, le plus exigeant et intransigeant qui soit :

Nous-même ?"

Vivien Willard, Founder de Omvi

Mais ce n'est pas tout...


Ceci n'est qu'un très bref aperçu des conséquences de cette façon de travailler, peu adaptée à un entrepreneur créatif : périodes de pessimisme, sensations de tournis intellectuel, nerfs à fleur de peau, fatigue qui s'accumule, motivation qui baisse à vue d'œil, humeurs et productivité volatile...


Et, le PIRE ?


Ces méthodes de salarié, empêchant le bon fonctionnement de notre créativité, et par conséquent de notre enthousiasme, nous conduisent à devoir renouveler ce dernier... en changeant de plans !
(Souvenez-vous : nouveauté = enthousiasme).


Où en seriez-vous aujourd'hui si vous aviez exécuté vos projets sans les faire sans cesse évoluer ? ...



Certaines de ces conséquences touchent aussi des cerveaux moins créatifs - mais eux n'ont pas le choix :




Ils sont obligés de s'imposer toutes ces contraintes, car, manquant de créativité, leur enthousiasme n'est rafraîchi que par la nouveauté apportée par les techniques et idées qu'ils glanent çà et là, non sans les disperser toujours plus s'ils ne s'organisaient pas comme des robots.

Seuls quelques-uns des plus disciplinés s'en sortent au prix de leur santé mentale et physique, mais aussi de leur efficacité et du plaisir qu'ils prennent dans leur travail - dans leur vie. Ceux qui veulent tenter leur chance peuvent jouer aux entrepreneurs américains bourreaux de travail qui enchaînent les burnouts tant qu'ils le peuvent, mais sachez que...

...Nous créatifs ? Nous pouvons apprendre à :

  • Concentrer notre créativité sur des sujets et problématiques "focus", afin d'en trouver des idées qui servent la même direction :

    Au lieu de voir l'enthousiasme et la créativité normalement salvatrice qui en découle nous disperser sans arrêts, on en construit une entreprise prospère et unique qui grossit encore et toujours plus vite grâce notamment aux avantages concurrentiels qui s'en développent peu à peu et de plus en plus grâce aux intérêts composés.
  • Gérer le cocktail enthousiasme/créativité/nouveauté afin de le faire perdurer à long terme, notamment en faisant en sorte de...
  • ...S'organiser de façon à ce que l'enthousiasme apporté par ces nouvelles idées soit directement mis à profit avant qu'il ne s'envole (en fonction de l'idée, cela peut être de quelques heures à quelques jours) plutôt que d'attendre une prochaine planification qui rendra cette même tâche contraignante - où nous serons donc FORCÉMENT moins rapides, moins créatifs et productifs...
  • ...Mais sans que cela ne soit synonyme de dispersion, de syndrôme de l'objet brillant, de confusion mentale ou de contre-productivité (facile d'être biaisé par de nouvelles idées enthousiasmantes ou de procrastiner en passant du temps sur des choses peu utiles !).

Et ce n'est pas seulement que POUVONS faire ainsi, mais plutôt que nous n'avons pas trop le choix :


Si nous voulons éviter toutes ces congestions cérébrales conduisant à ces mauvaises périodes qui ne peuvent que donner lieu à des changements de plans prématurés - et donc une incapacité à rester focus assez longtemps pour en voir des résultats ?

Si nous voulons, nous créatifs, avoir l'espace mental nécessaire pour encaisser tous ces calculs neuronaux gesticulants et clignotants tels une salle des marchés bondée de traders enfiévrés ?...

...Si, nous créatifs, voulons vivre notre business tranquille et avancer VRAIMENT ?

(En profitant de cet avantage démesuré plutôt que de le voir nous rendre fous)

Il nous faut RADICALEMENT changer notre façon de travailler. De s'organiser. D'être focus et productif. D'appréhender notre travail d'entrepreneur.

Pour faire de ce jusqu'alors handicap un moteur sans équivalent pour notre entreprise.


Car c'est de cela qu'il s'agit :


Cet actuel tournis intellectuel est à la fois ce qui retarde toujours plus nos avancées et notre succès, mais qui, si compris et maîtrisé, donne lieu a une créativité exceptionnelle qui sert différenciation, visibilité, ventes et croissance...

... Mais aussi efficacité et productivité à long terme, via une bonne gestion de cette créativité et de notre enthousiasme miné par des méthodes peu adaptées, qui proviennent d'un autre monde.


Laisser la place à cette créativité et à cette curiosité intense mais éphémère sans pour autant avoir l'esprit surchauffé ou en vrac et se disperser improductivement à droite et à gauche tout au long de la vie de notre projet qui en évolue sans cesse ?


C'est tout l'enjeu à la base des principes qu'a dû développer Vivien avant de les présenter avec Omvi.




Mais nous ne vous promettons rien, car
Vivien n'est on ne peut plus sérieux quand il dit cela : 




"Si même ma propre mère ne sait pas comment je travaille, c'est qu'il y a une raison".

Les concepts et principes adaptés à la façon dont fonctionnent les cerveaux créatifs heurtent même les plus ouverts d'esprit :

Ils vont à l'encontre de tout ce qui nous a été inculqué comme bon pour notre réussite.


Il est normal d'appréhender à les appliquer ; beaucoup les rejettent par peur de l'inconnu - d'échouer.

C'est pourquoi nous ne vous promettons en aucun cas qu'en rejoignant Omvi, vous serez capable d'atteindre le niveau de clarté, créativité, productivité et d'enthousiasme que les membres les plus ouverts d'esprit, investis et aventureux réussissent à garder sur le long terme :


Tout le monde n'est pas capable de remettre à ce point en question des certitudes, réflexes et automatismes gravés en soi depuis l'enfance.

Mais c'est le seul moyen que Vivien ait trouvé pour transformer ces faiblesses en un avantage inouï...

Tout commence avec les mails qui soulagent

Les membres nourrissent leur curiosité insatiable en y découvrant par exemple :

  • Comment utiliser sa nature de girouette pour être toujours plus créatif, innover dans sa thématique mais sans pour autant s'éparpiller ou changer de plan.
  • Les leçons dont tout le monde ou presque se fout (la majorité, naïve et cupide, est concentrée sur les "secrets" pour devenir riche), leçons découvertes par Vivien lors de l'étude de la vie des plus grands génies morts ou vivants, leçons sans lesquelles ces esprits agités n'auraient jamais pu faire de leur handicapant cerveau hyperactif l'avantage leur ayant permis d'entrer dans l'histoire...
  • ...Parce qu'ils ont su, grâce à ces leçons et leur fonctionnement cérébral anormal, en maîtriser toujours plus la compétence la plus utile à tout entrepreneur qui se respecte, pourtant délaissée des infopreneurs dont l'audience n'est pas intéressée par autre chose que du tout cuit à appliquer bêtement, et ce à cause notamment de ces réflexes développés depuis l'enfance, enfance où l'on apprend à suivre une méthode plutôt que de faire face à l'incertitude :

    Contrairement à un exercice de math dont on sait la réponse correcte ou incorrecte, où il existe un cheminement précis à suivre pour réussir, tout projet possède une infinité de bonnes et de mauvaises directions possibles dont l'issue est toujours incertaine, même pour un "expert".

    C'est pourquoi, et encore plus en tant que cerveau hyperactif, vous avez peut-être besoin de savoir :
  • Comment choisir, faire le tri entre toutes ces directions - laquelle prendre et ne pas prendre, et comment le savoir en perdant le moins de temps, d'énergie et d'argent possible, mais surtout… Sans avoir à se prendre la tête à AUCUN MOMENT ?
     
    (Il ne faut surtout pas planifier. C'est tellement simple et à l'envers de tout ce qu'on nous a toujours enseigné qu'il est très difficile de croire que cela fonctionne. Pourtant, sans cette façon de faire, jamais un homme comme Léonard de Vinci n'aurait pu développer son génie et sa créativité à un tel niveau.)
  • Que faire pour creuser assez longtemps dans une de ces bonnes directions pour en voir des résultats, et ce même en ayant des problèmes "d'auto-discipline long terme"…


    Tout réside comme vu plus haut dans la bonne gestion du vertueux "cocktail NEC" (nouveauté-enthousiasme-créativité), un savant mélange comprenant :

  • Assez de nouveauté pour en générer de l'enthousiasme et de la créativité qui va à nouveau générer nouveauté etc… Mais pas trop pour éviter de s'éparpiller et de manquer de focus.
  • Assez de créativité pour trouver de nouvelles idées enthousiasmantes permettant d'entrer très facilement dans le flow et de résoudre les problèmes, interrogations et tracas presque aussi vite qu'ils n'arrivent… Mais pas trop pour éviter de s'en retrouver découragé, débordé, au pied d'une montagne dont le sommet s'élève toujours plus haut.
  • Assez d'enthousiasme pour travailler à l'envie, sans jamais avoir besoin de discipline, d'avoir "à s'y mettre" et atteindre facilement notre pic de productivité (travail à l'enthousiasme = flow) ... Mais pas au point d'en être trop biaisé par ses émotions et aveuglé par cet optimisme qui nous en revient en pleine face quand - ô surprise - les choses ne se déroulent pas comme prévu.
  • Tout en faisant attention de ne pas consumer cet enthousiasme trop rapidement, ce qui casserait le cercle NEC et nous ferait entrer dans le cercle vicieux que vous connaissez déjà, celui dont la charge mentale et physique trop lourde vous conduit dans de mauvaises périodes dont on ne peut sortir qu'en changeant de plans (il faut de la nouveauté pour retrouver l'enthousiasme).

Cela semble complexe ? Ça l'est seulement si, comme Vivien, on partait de zéro, avec infiniment plus de questions et problématiques que des réponses et solutions qu'il a dû chercher, tester, adapter, améliorer et mettre au point pendant plusieurs années. Mais…

Omvi est là maintenant !

omvi, c'est Garanti sans dév' perso

Parce que, comme le dit Vivien avec tant d'élégance, "ça m'pompe l'air"

Si pour vous, "la meilleure version de vous-même" est une ineptie utilisée par les infopreneurs pour faire à à la fois rêver et culpabiliser leur potentiels clients d'être ce qu'ils sont...

 

Si vous êtes agacé de voir partout des "secrets du succès" qui excitent des innocents un peu trop naïfs...

Si vous, vous voulez vivre loin, très loin de tous ces conseils vides de sens et superflus, de ces "gurus" et de leurs adorateurs trop facilement influençables...


Si vous trouvez absurde de répéter devant la glace que l'on va réussir et que l'on n'a pas peur de l'échec (pourquoi le faire si c'est vraiment le cas ?) ...

Si vous, vous voulez juste vous sentir épanoui dans votre vie... Et non pas parce que vous auriez souffert pour atteindre des objectifs qui ne rendent personne heureux plus de quelques temps...


Mais parce que vous feriez jour après jour ce que vous aimez le plus faire, ce qui vous inspire le plus, ce qui donne du sens à votre existence, avec toujours plus de nouveauté, de découvertes, d'expériences imprévues, de créativité, plutôt que de vivre enchaîné à un quotidien "routinisé", toujours plus rempli de contraintes, de stress, de travail bête et méchant et d'habitudes à tenir pour devenir... Libre ?


...Alors vous êtes comme ceux qui ont trouvé leur place au sein de la communauté Omvi. Car, avec les mails qui soulagent, les membres apprennent par exemple…

À être "auto-discipliné" naturellement, comme un être humain qui vit décemment sa vie plutôt qu'à l'image d'un stupide robot qui exécute sans réfléchir toutes les choses qui lui sont imposées sans jamais fatiguer, encore et encore.

Car oui, beaucoup de personnes que l'on pense être des "machines de discipline" en ont seulement l'air :

En fait, elles sont comme tout le monde mais utilisent, bien souvent sans s'en rendre compte (en témoignent tous les discours sur la discipline qui omettent complètement ces "détails"), quelques-uns des principes au cœur d'Omvi et de la vie de tous les génies qui ont un tant soit peu changé le monde.

En quoi tous ces dictats de la réussite comme "être optimiste", "voir positif", "vivre dans l'instant présent", "chasser la négativité", etc. en conduisent beaucoup à être insconsciemment ultra-négatifs, ressentir bien plus de stress et d'anxiété...

Et céder plus facilement à découragement et agacement mais aussi à pertes de confiance et de moral - alors même qu'ils sont CONVAINCUS que cette souffrance est synonyme de progression, qu'ils se "développent personnellement" et sont sur la bonne voie !...

Pourquoi les souffrances que beaucoup s'imposent pensant qu'elles sont celles qui leur permettent de "souffrir pour réussir" ne font en fait que nuire toujours plus à leur santé mentale, en même temps qu'à leurs chances de réussite...


Et en quoi les "bonnes souffrances" se distinguent des mauvaises (le problème étant que, d'après les réflexes induits par notre éducation, nous évitons les "bonnes souffrances" et pensons les mauvaises bonnes pour nous ! ...).

Un exemple de souffrance inutile ?

S'en vouloir de ne pas être "assez discipliné"

Efforts = récompense, non ?...

Euh... Non non :


Un bon exemple de souffrance inutile - et même contre-productive - est la recherche de discipline ;

C'est à dire suivre comme de gentils salariés les plans, habitudes, plannings et emplois du temps que nous nous sommes imposés. Comme nous y avons été habitué depuis l'enfance ! Mais suite à certaines études qu'ils ont conduit, des neuroscientifiques spécialisés dans le domaine du travail affirment que :

"Implanter de nouvelles habitudes peut être difficile voire impossible si vous essayez d'utiliser inhibition et volonté.

 

Bien qu'il soit tentant et même admirable de compter sur sa "force mentale" pour respecter ses résolutions ou son planning, c'est extrêmement inefficace au niveau énergétique et l'échec est presque garanti :

 

Quand vous n'avez plus d'essence, vous n'avez plus d'essence."

Dr. Friederike Fabritius

Si tout le monde savait - et acceptait - cela, les infopreneurs qui comptent sur le fait que leur marché culpabilise de ne pas être "auto-discipliné" pourraient-ils vendre leurs produits et services ?


Notez qu'ils ne sont pas forcément malhonnêtes : 


Vivien est convaincu que la plupart d'entre-eux croient vraiment à ce qu'ils racontent. Qu'ils ne prennent simplement pas assez de recul sur ce qui leur a permis d'être discipliné. Il l'expose ainsi :

  • "Nous sommes tous humains. Et notre cerveau d'humain est un sale gosse ;

    Cela paraît évident mais a quand même été démontré : si on se sent contraint à faire quelque chose - même si on aime cela ou si nous sommes à l'origine de cette contrainte - on finira par en perdre toute envie et motivation. 
    La discipline et la force mentale, ça fait badass, ça fait Rocky - ça fait vendre parce que cela fait rêver les foules, mais la réalité s'arrête là. Si la vie était comme dans ces films populaires, les gens auraient-ils besoin d'aller les voir pour se divertir ?

D'accord, mais par quoi remplacer
cette "force mentale" si inefficace ?

On en revient au même point :

La bonne gestion du cocktail nouveauté - créativité - enthousiasme.

Toute la difficulté se trouve dans le bon dosage de ces paramètres : si trop de nouveauté, trop de créativité et donc trop d'énergie dépensée à trouver des idées qui ne trouveront jamais le temps d'être mises en place, et qui éparpilleront notre enthousiasme dans des directions différentes.

Mais si pas assez de créativité, plus assez d'enthousiasme pour travailler sur le long terme dans la même direction et obligation de changer de plan pour retrouver la nouveauté qui génère l'enthousiasme.

Bref, c'est un beau casse-tête sur lequel Vivien travaillé pendant presque 2 ans, avec lui et d'autres, avant de pouvoir trouver un juste milieu et les principes permettant d'éviter ces problèmes.


Et c'est justement via les mails Omvi qu'il est possible d'accéder à ce travail.


Ne trouvez-vous pas absurde le fait d'enchaîner ses journées de contraintes, de routines et de discipline parce que l'on chercherait à devenir...

...."Libre" ?

Vivien Willard, Founder de Omvi

D'accord, mais par quoi remplacer
cette "force mentale" si inefficace ?

On en revient au même point :

La bonne gestion du cocktail nouveauté - créativité - enthousiasme.
Toute la difficulté se trouve dans le bon dosage de ces paramètres :

Si trop de nouveauté, trop de créativité et donc trop d'énergie dépensée à trouver des idées qui ne trouveront jamais le temps d'être mises en place, et qui éparpilleront notre enthousiasme dans des directions différentes.

Mais si pas assez de créativité, plus assez d'enthousiasme pour travailler sur le long terme dans la même direction et obligation de changer de plan pour retrouver la nouveauté qui génère l'enthousiasme.

Bref, c'est un beau casse-tête sur lequel Vivien travaillé pendant presque 2 ans, avec lui et d'autres, avant de pouvoir trouver un juste milieu et les principes permettant d'éviter ces problèmes.


Et c'est justement via les mails Omvi qu'il est possible d'accéder à ce travail.


Peur qu'une enième newsletter vous
encombre encore plus l'esprit ?

Peur qu'une enième newsletter vous encombre encore plus l'esprit ?

Si vous êtes déjà abonné à quelques newsletters qui génèrent parfois chez vous ce tournis intellectuel si décourageant, il est évident d'avoir peur de voir votre tête exploser si vous en rejoignez une de plus.


Mais c'est là qu'est toute la beauté de Omvi :


Vivien a JUSTEMENT pour but que vous vous sentiez de moins en moins encombré du cerveau, et ce même en lisant des newsletters dont les conseils vous trottent parfois un peu trop dans la tête !


En fait, à terme, vous pourrez même :

  • Vous abonner à encore plus de newsletters qui vous intéressent sans en devenir fou ni vous sentir trop démangé par cette folle envie d'acheter certaines des choses qui vous sont proposées.
  • Ne plus avoir peur de plonger dans ce bouquin ou ces contenus qui donnent envie à votre nature de curieux : vous y apprendriez des choses qui vous enthousiasmeraient ou vous feraient gagner du temps, mais vous les savez aussi être de potentiels déclencheurs de cette hyperactivité intellectuelle qui vous conduit trop souvent à cette décourageante sensation de débordement cérébral (et parfois même à revoir tous vos plans ! ...).

Eh oui...


Ces problèmes ont été vécus puis résolus par Vivien, et ce sont justement leurs solutions qu'il partage dans les mails et services Omvi !
Attention, peut-être que certains d'entre eux vous feront cogiter mais, finalement, ce sera pour en voir votre cerveau soulagé sur le long terme, bien plus résilient face à toute cette charge mentale !




Nous ne savons pas si c'est une façon maladroite de provoquer de l'urgence ou simplement une vérité, mais Vivien nous ayant demandé de vous prévenir, on vous le dit :




Peut-être qu'il continuera à envoyer ces e-mails régulièrement pendant des mois, des années. Peut-être que d'ici quelques temps, cela ne lui plaira plus assez.


C'est tout Vivien : Il s'autorise à ne faire que ce qui lui plaît, que cela puisse lui apporter des résultats ou pas. Cela ne la rend pas indiscutable, mais telle est sa définition du succès. Quoi qu'il en soit, ce qui est certain ?


C'est que ceux qui ne reçoivent pas ces e-mails auront du mal à soulager cerveau et projet.

Oui, car, à l'heure où sont écrites ces lignes ?
Nous sommes toujours les seuls à traiter ces problèmes particuliers pour ces personnes particulières !


("Et, même si certains essaient de nous copier, nous n'aurons non pas une longueur mais mille océans d'avance", dit Vivien avec toute la modestie dont il est capable).






EDIT : Vivien nous a expliqué que de vous préciser que ces mails peuvent s'arrêter d'un jour à l'autre l'aide à se sentir le moins contraint possible. Il veut à tout moment pouvoir se sentir libre de se consacrer à d'autres projets. Il nous a aussi dit de vous dire que vous verriez par la suite en quoi c'est très utile au niveau créativité, productivité court et long terme, ainsi que sensations de tournis intellectuel.

C'est également pourquoi il n'y a pas d'indication quant à la fréquence d'envoi. Vous verrez bien !

omvi n'est vraiment pas fait pour tout le monde

Voici les profils qui s'y plaisent :

omvi n'est vraiment pas fait pour tout le monde

Voici les profils qui s'y plaisent :

  • Ils ont souvent le cerveau souvent encombré, tantôt débordant d'idées enthousiasmantes, aussitôt miné par une avalanche d'informations, de choses à faire, prévoir, apprendre, appliquer, auxquelles penser, desquelles parler…
  • Ce sont des bosseurs. Vraiment.
  • Ils sentent qu'ils jouent avec leur santé physique et mentale depuis qu'ils se sont lancés - ils s'investissent physiquement, fiancièrement et mentalement "trop".
  • Leur projet a tendance à énormément évoluer au cours de leur durée de vie.
  • Certains ont passés des mois à travailler sur un projet en ayant énormément d'idées mais sans avoir jamais pu les mettre en place (manque de temps et/ou de moyens).
  • Au vu du temps et des efforts qu'ils ont mis dans leur entreprise, ils auraient dû être rentable depuis longtemps (où le sont déjà, mais difficilement, avec une trop grosse charge de travail qui ne les rends pas vraiment libres).
  • Beaucoup d'entre-eux ont une "tendance perfectionniste".
  •  Ils se mettent la pression pour être toujours plus organisés, productifs, réguliers, disciplinés.
  • Ils ont assez souvent du mal à dormir, la tête pleine de cogitations et d'idées qui les tiennent éveillés plusieurs heures.
  • Ils ont suivi différents infopreneurs et se sont rendus compte que non, ce ne sont pas des techniques ou des outils (tunnel de vente, publicités sur x plateformes…) en soi qui apportent des résultats mais bien ce que l'on vend et la manière dont on en parle.
  • Ils ne trouvent nulle part ailleurs quelqu'un qui traite de leur problème de cerveau encombré (et se sentaient seuls face à ça)
  • Ils ont une nature de curieux qui s'intéressent vivement à un tas de choses.
  • Ils ont une vraie compétence à monétiser, une vraie valeur à apporter, et pas juste envie de faire de l'argent sur le net sans savoir comment.

     (Ou cherchent au moins à développer une compétence qui leur tient à cœur.)
  • Ils comprennent l'importance de faire les choses par passion, par enthousiasme, plutôt que pour atteindre un résultat qui ne les rendra pas plus heureux à long terme.
  • Ils ont déjà de bonnes connaissances en marketing, entrepreneuriat et productivité.

Bref, ce ne sont pas des nouveaux venus qui croient aux "secrets de la réussite" et aux promesses merveilleuses d'argent facile qui fourmillent sur le net.


Voici également les profils  que Vivien désinscrit quand il les repère (parce qu'il les juge "pas encore prêt" pour bénéficier comme il se devrait de ses conseils et qu'il ne veut pas en perdre du temps) :

  • Ils viennent de se lancer pour la première fois il y a peu.
  • Ils n'ont jamais travaillé sur un même projet pendant plus de quelques semaines.
  • Ils ne se sont pas encore lancés et ne travaillent sur aucun projet en ce moment.
  • Ils passent du MLM au dropshipping puis à l'affiliation en passant par l'immobilier et la bourse parce qu'ils recherchent l'argent avant l'épanouissement professionnel.
  • Ils passent leur temps à regarder vidéos et formations sans jamais les appliquer.
  • Leur objectif de vie est de ne plus avoir à travailler.

Si vous faites partie de ces derniers, Vivien tenait à vous le dire :
"On arrête de rêver et on se bouge les fesses ! On se reverra si vous devenez sérieux".


Si vous l'êtes et souhaitez faire de votre tonitruant cerveau hyperactif un allié incomparable ?
Vous saurez donner une chance à l'opportunité qu'est Omvi.